Chambre anéchoïque acoustique ou chambre sourde

Une chambre anéchoïque acoustique ou chambre sourde est une salle de mesure possédant des parois qui absorbent les ondes sonores.

Elle permet de ne pas produire d’écho pouvant perturber les mesures.

Ce type de chambre est recouverte de dièdres ou polyèdres constitués d’un matériau poreux comme la mousse polymère ou la fibres de verre, absorbant les ondes sonores.

La qualité d’absorption est fonction de la taille des dièdres ou polyèdres et des propriétés du matériau utilisé. Ce type de chambre permet de créer artificiellement des conditions de “champ libre” c’est à dire, que le son se propage sans réflexion.

Diedres MINOLTA DIGITAL CAMERA

Ces chambres peuvent servir aux essais de directivité ou de sensibilité d’un microphone comme à la mesure de la bande passante d’un haut-parleur ou enceinte acoustique. Elles servent également à contrôler les sources de bruits les plus bruyantes d’un appareil, ou à la mesure de puissance acoustique. Contrairement à ce qui serait souhaitable, les chambres anéchoïques ne le sont pas sur toute l’étendue du spectre audio, elles présentent une limite basse, liée à leurs dimensions et aux longueurs d’onde en cause, en dessous de laquelle les conditions de champ libre ne sont plus réunies.

La chambre la plus silencieuse au monde se situe aux États Unis aux Laboratoires de Orfield, dans le Sud de Minneapolis. Cette chambre anéchoïque absorbe 99,9% du son, soit un niveau sonore de 9,4 dB, grâce à ses murs acoustiques en cônes de fibres de verre d’un mètre d’épaisseur. À cela s’ajoutent une double paroi d’acier et 30 cm de béton.

Orfield Lab

Steven Orfield dans la chambre sourde

Il existe aussi des chambres semi-anéchoïques, dont la particularité est d’avoir un plancher réfléchissant. Elle permet de recréer des conditions de semi champ libre. On peut trouver ce type de chambre dans le milieu de la construction automobile mais aussi dans certains cas, on les utilise pour la mesure d’appareils étant au contact du sol (Aspirateur, frigo, etc…)

chambre semi-anéchoïques

Imaginez vous, assis au milieu d’une chambre anéchoïque, il n’y a plus aucun bruit ambiant, vos oreilles s’adaptent au silence absolu. Petit à petit, vous percevez des bruits inhabituels comme les battements de votre cœur ou des bruits provenant de vos poumons et de votre estomac, le craquement d’un os…

Vous vous orientez à l’aide des sons que vous entendez lorsque vous marchez. Dans une chambre anéchoïque, vous n’avez plus les informations de perception du bruit, donc plus de repère. Vous vous soustrayez des bruits infimes qui vous permettent de rester en équilibre et en mouvement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.