La classe G

Le classe G a été inventé en 1976 par Hitachi afin d’augmenter le rendement des amplificateurs. Ces amplificateurs possèdent plusieurs bus de tensions différents et ils n’utilisent que le bus de tension ayant la tension la plus faible permettant de fournir la tension désirée en sortie. En agissant ainsi, ces amplificateurs limitent la puissance « perdue » dans les transistors de sortie augmentant de par là même le rendement.

Les amplificateurs de classe G sont composés d’un amplificateur de classe B ainsi que d’un ou plusieurs amplificateurs de classe C. L’amplificateur de classe B fonctionne tout le temps et utilise, lorsqu’il est le seul à fonctionner, le bus de tension ayant la plus faible valeur. Les amplificateurs de classe C utilisent l’un des bus de tension plus élevée et ne sont activés que suivant les besoins en tension de la charge.

Le principal inconvénient des amplificateurs de classe G est la complexité apportée par la présence de plusieurs bus de tension. Ainsi, le nombre de bus de tension utilisé est généralement de deux et dépasse rarement trois.

Class G

Principe de fonctionnement de la classe G.

Schema Classe G

Schéma de principe d’un amplificateur de classe G.

Classe G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.