Préamplificateur MD sans prétentions

1

Plus le temps passe, plus les tables de lecture rejoignent les dinosaures au royaume des antiquités; elles ont, dans la majorité des installations audio, fait place à des appareils plus modernes tels que lecteurs/enregistreurs de CD, voire lecteurs/ enregistreurs (portables ou non) de MiniDisc.

Les fabricants d’installation audio n’ont pas manqué de suivre la tendance de sorte que de plus en plus d’équipements audio ne comportent plus la traditionnelle entrée MD.

Les audiophiles désirant transférer, par le biais de l’enregistreur adéquat, leur collection de disques vinyle sur un support numérique, qu’il s’agisse d’un CD ou d’un MiniDisc, s’arrachent les derniers cheveux qui leur restent lorsqu’ils se rendent compte de l’impossibilité de brancher une table de lecture à leur système audio.

Qu’ils se rassurent, ils pourront continuer d’aller chez leur coiffeur, il suffit d’un rien d’électronique pour faire en sorte que l’entrée Ligne (Line) d’un amplificateur ou d’un lecteur/enregistreur moderne soit en mesure de s’accommoder des signaux très faibles fournis par l’élément MD (Magnéto Dynamique) de leur table de lecture.

Il faut bien entendu que l’électronique ajoutée tienne compte de la fameuse correction RIAA requise par ce type d’éléments.

Le préamplificateur proposé dans le présent article apporte une solution à notre problème à l’aide d’un amplificateur opérationnel, de 4 résistances et autant de condensateurs.

Une version stéréophonique de ce montage requiert, comment pourrait-il en être autrement, un nombre double de ces composants.

L’alimentation de l’électronique se fera à l’aide d’une alimentation régulée fournissant une tension symétrique de ±15 V.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.